Un robot autonome français à l’assaut de la Covid19

Un robot autonome français à l’assaut de la Covid19

Date :

 

Dans les centres de soins, les entreprises et autres lieux publics, la lutte contre la Covid-19 réclame des solutions de désinfection à la fois efficaces et rapides. Un besoin auquel répond Recovery, un robot d’intervention. Cet engin mobile désinfecte l’air, les sols, murs et autres surfaces grâce à un système à base de LED UV (ultra-violet) et un pulvérisateur de virucide. Ce robot a pour cible les virus, bactéries et moisissures. Présenté lors du dernier Consumer Electronic Show (CES 2021), cet engin autonome résulte d’une collaboration entre quatre PME d’Occitanie. A savoir, Fadilec, Innowtech, Sterixene et Sirea.

Ce robot mobile nettoie une pièce de 30 m2 en une demi-heure. © DR

 

 

Une demi-heure suffit pour nettoyer 30 m²

Point commun, elles appartiennent au Cleantech Booster, un accélérateur d’entreprises. Parmi les quatre PME, Innowtech spécialisé dans les mesures d’investigation a fourni au projet sa plate-forme personnalisable de robotique autonome. De son côté Sterixene a délivré un système de désinfection par LED UV (ultra-violet). Tandis que Sirea s’est occupée notamment du pulvérisateur désinfectant basé sur un système d’électrolyse d’eau et de sodium. Ces équipements ont été assemblés sur le robot d’Innowtech par Fadilec. Résultat, il a suffit d’un mois pour donner naissance au robot Recovery. Cet engin mobile a fait l’objet de plusieurs essais. Notamment au centre hospitalier de Bagnols-sur-Cèze (Gard), à la centrale nucléaire du Tricastin et dans un établissement agroalimentaire. Encore au stade de prototype, Recovery nettoie une pièce de 30 m² en une demi-heure en contournant les obstacles. 

 

Plateforme robotique personnalisable

L’engin se déplace sur ses quatre roues de manière autonome, sans qu’il soit nécessaire de cartographier préalablement les lieux. Et ce, à l’instar des autres robots d’intervention développés par Innowtech. Créée en 2017, cette PME de six personnes a pour fondateur Alain Godot, un ancien ingénieur du CEA, spécialisé dans la mesure et l’analyse. « L’idée initiale consistait à développer des robots d’inspection visuelle capables de collecter des données (par exemple la composition des gaz ou la température ambiante) pour des investigations, après un incident survenu dans une usine chimique ou une centrale nucléaire. De quoi aider les opérateurs à mieux connaître les endroits sensibles dangereux ou difficiles », explique Alain Godot, président de l’entreprise. 

 

Un robot d’inspection en cours de commercialisation

Innowtech s’apprête à commercialiser son premier robot d’inspection visuelle. Il se chargera, après un incident nucléaire, d’établir en temps réel des relevés de contamination surfacique au sol. Ce robot communiquera les données en mode radio au poste de commandement. Point fort, cet engin dispose de roues  »holonomes ». Ce qui lui donne la liberté d’aller de droite à gauche ou d’avant en arrière. Ou encore de se déplacer en biais dans n’importe quel endroit. Par exemple un couloir ou des réseaux souterrains. 

 

Robot d’intervention pour les incendies

« Ce robot intéresse aussi l’exploitation et la maintenance des sites industriels », indique Alain Godo. Lequel s’affaire par ailleurs à un autre robot destiné cette fois-ci à réaliser des repérages durant un incendie. Facile à transporter et à déployer, celui-ci se présentera sous la forme d’un cube de 50 cm x 50 cm. Son poids inférieur à 5 kilos permettra de le transporter et de le déployer rapidement. Il sera pourvu de différents capteurs de sorte à caractériser l’état de la zone d’intervention. Il pourra détecter ainsi la présence de gaz dangereux ainsi que les risques d’explosion de manière à préparer l’intervention des soldats du feu. Dans cette perspective, l’entreprise s’apprête à entrer en discussion avec un Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) pour développer un Poc (Proof Of Concept) et le tester en conditions réelles. 

Eliane Kan

 

Informez-vous


Votre message a bien été envoyé

STERIXENE
39 impasse de la Bégude
30390 Domazan
France
+33 (0)4 86 65 85 03
Contact Italien (Gianluca Lottici) : +39 331 4033190
Contact Allemand (Benedikt Nagel) : +4915155065505

Nous soutenons une économie responsable